Clathre d'archer ou pieuvre des bois

Clathre d'archeri, la pieuvre des bois

le champignon clathre des bois ou pieuvre des bois

Clathre d'archer et ses tentacules, on voit la gléba brunâtre qui renferme les spores

Non, il ne s’agit pas d’une fleur carnivore mais bien d’un champignon : Clathrus archeri ou plus simplement doigts du diable, pieuvre des bois, champignon-pieuvre découvert dans le jardin de Catherine en plein coeur de Rochechouart.
Ce champignon est impressionnant et peut atteindre la taille d’une main d’homme.

Description


Le clathre d’archer commence sa vie sous la forme d’un œuf blanchâtre qui grossit jusqu’à 4 à 6 cm de hauteur, puis il éclate pour laisser se déplier 4 à 8 branches effilées, organisées en étoile, longues de 10 à 12 cm.

Les branches sont rougeâtres et maculées d’une matière gluante et brunâtre, la gléba qui contient les spores du champignon.
Cette gléba dégage une odeur repoussante qui attire les mouches. Les mouches vont ainsi disperser les spores en se déplaçant.

Ce champignon forme parfois des colonies.

Botanique

Nom scientifique : Clathrus archeri
Synonymes : Anthurus archeri, Lysurus archeri
Famille : Phallacées
Pied : base blanchâtre
Chapeau : en forme de pieuvre de couleur rouge
Hyménium : lisse
Spores : enfermés dans la gléba brunâtre
Période fructification : de juin à octobre
Habitat : zone forestière ouverte, sol plutôt acide
Toxicité : non toxique mais odeur nauséabonde
Espèce : origine exotique

Une origine australienne

C’est une espèce exotique, d’Australie et en Nouvelle-Zélande, qui s’est disséminée en Europe et en Amérique. 

Elle apparaît en France aux environs de 1920, et gagne du terrain depuis, lentement à travers l’Europe.

Le champignon aurait été
introduit dans la région bordelaise puis près des filatures des Vosges par l’intermédiaire des laines débarquées de l'hémisphère sud. D’autres expliquent son apparition dans la région de Saint-Dié au cours de la Première Guerre mondiale par les chevaux des soldats australiens et de leur fourrage, ou plus simplement transporté par les bottes des soldats.

Son extension se serait faite à travers toute l'Europe à partir de ces deux pôles bordelais et vosgien. Étant donné l'étendue de l'aire qu'il a colonisée en quelques décennies, il est considéré comme espèce envahissante.

Milieux de vie en forêt ouverte

Le clathre d’Archer est un saprophyte, c’est-à-dire qu’il se nourrit de débris végétaux. Il se développe ainsi en milieu forestier ouvert, par exemple dans une clairière de coupe où la sciure s’entasse, sur un tas de feuilles mortes, ou bien autour de souches de feuillus fraîchement tronçonnées. Il apparaît aussi dans les espaces cultivés avec paillis végétal.

Il vit généralement sur un sol à tendance acide, et peut se développer en plein soleil de juin aux premières gelées.

Toxicité, un très forte odeur

pied du champignon duquel les branches rouges s'échappent

Les tentacules, en train de sortir du pied blancâtre

Le clathre d’Archer n’est pas toxique.
Il n’est cependant pas considéré comme comestible du fait de son odeur nauséabonde que l’on sent de loin, ce qui rend sa consommation impossible.